Directives sur la santé et la sécurité dans les établissements de services personnels pendant la COVID-19

Les établissements de services personnels (ÉSP) doivent se conformer à la réglementation sur les ÉSP en plus des décrets d’urgence de l’Ontario en vertu de la Loi sur la protection civile et la gestion des situations d'urgence (LPCGSU), et aux directives du Bureau de santé de l’est de l’Ontario (BSEO). Les employeurs sont obligés de protéger leurs travailleurs des risques du milieu de travail tel qu’établi dans la Loi sur la santé et la sécurité au travail (LSST) et ses règlements.

Ce document d’orientation a été élaboré dans le but d’aider les propriétaires et les exploitants d’ÉSP à rouvrir leurs entreprises tout en réduisant les risques que le personnel et les clients contractent la COVID-19. Les établissements de services personnels incluent les entreprises qui se spécialisent en :

  • Coiffure
  • Services de barbier
  • Tatouage
  • Micro-pigmentation
  • Perçage d’oreille et du corps
  • Électrolyse
  • Bronzage
  • Manucures
  • Esthétique

Propagation de la COVID-19

La COVID-19 est causée par un virus qui se propage principalement de personne en personne, par un contact étroit avec les gouttelettes respiratoires d’une personne infectée. Les gouttelettes peuvent voyager jusqu’à deux mètres quand on parle, tousse ou éternue. On peut aussi entrer en contact avec des gouttelettes quand on touche à des surfaces contaminées et qu’on se touche ensuite les yeux, le nez ou la bouche. Le virus de la COVID-19 peut survivre jusqu’à trois jours sur certaines surfaces.

Pour freiner la propagation de la COVID-19, il est impératif que les mesures suivantes soient prises :

  • Rester à la maison quand vous êtes malade.
  • Rester à une distance de deux mètres/six pieds des autres dans la mesure du possible.
  • Se laver les mains souvent et éviter de se toucher le visage sans s’être lavé les mains.
  • Tousser ou éternuer dans le creux du coude.
  • Il est obligatoire d'utiliser des masques ou couvre-visages (masques non médicaux en tissu) dans les espaces publics clos et lorsque la distanciation physique pour rester à deux mètres des collègues est difficile ou impossible. Consulter Comment mettre un masque ou un couvre-visage de façon sécuritaire.
  • Nettoyer et désinfecter souvent les objets et les surfaces touchés fréquemment.

 Information et communication

  • S’assurer que toutes les mesures retenues sont bien communiquées au personnel et aux clients.
  • Veiller à ce que tous les travailleurs reçoivent une formation sur la propagation de la COVID-19, l’utilisation appropriée de l’ÉPI (le cas échéant), les mesures prises pour les protéger et les moyens de se protéger eux-mêmes.
  • Respecter tous les avertissements, directives et recommandations du bureau de santé local concernant la COVID-19.

Prévention d’une éclosion de la COVID-19

  • Conserver des dossiers sur le personnel et les clients qui viennent dans l’établissement pour faciliter les efforts de traçage des contacts par le personnel en santé publique (ex. nom, date, heure, numéro de téléphone).
  • Toute personne qui présente des symptômes de la COVID-19 devrait rester à la maison et se faire tester. (Consulter Si vous présentez des symptômes de la COVID-19).
  • Si un membre du personnel ou un client a eu la COVID-19 et était contagieux pendant qu’il se trouvait dans votre établissement, le bureau de santé local fera enquête et avisera le personnel qui aurait pu être exposé. Ceci peut comporter des instructions de la part des responsables de la santé publique au personnel de s’auto-isoler à la maison. Ils conseilleront aussi sur les mesures de nettoyage et désinfection supplémentaires nécessaires.

Dépistage de la santé

  • Assigner un membre du personnel à l’évaluation de toute personne qui vient sur les lieux de l’établissement, notamment pour les employés à l’aide de l'Outil de dépistage de la COVID-19 à l’intention des lieux de travail. Pour les clients, se référer au dépistage des visiteurs.
  • Veiller à ce que l’ensemble du personnel et des clients subissent un dépistage pour la COVID-19 avant d’entrer dans les lieux. Vous pouvez aussi prendre la température de la personne à l’aide d’un thermomètre. Si la personne échoue le dépistage pour la COVID-19, on lui interdira l’entrée dans l’établissement et elle devra retourner à la maison immédiatement pour s’auto-isoler et contacter son bureau de santé local. Il en sera de même pour le personnel qui développe des symptômes de la COVID-19 pendant qu’il est au travail.
  • Limiter les points d’entrée afin de contrôler le personnel et les clients qui entrent dans l’édifice à n’importe quel moment.
  • Communiquer au personnel et aux clients les changements qui ont été apportés pour protéger contre la propagation de la COVID-19 en installant des enseignes, en envoyant des courriels, en actualisant l’information sur votre site Web, etc.
  • Offrir de reporter les rendez-vous des clients lorsqu’ils sont malades. Envisager d’éliminer les pénalités sur les annulations pour encourager les clients à reprendre leur rendez-vous s’ils ne se sentent pas bien.
  • Instaurer une politique souple sur le congé de maladie pour que le personnel ne vienne pas travailler malade.
  • Rappeler aux employés l’importance de signaler une maladie à leur superviseur/gestionnaire. Recommander au personnel d’appeler le bureau de santé, Télésanté Ontario, leur fournisseur de soins ou un centre d’évaluation pour se faire tester.
  • En termes généraux, si un employé est atteint de la COVID-19, il ou elle peut retourner au travail 14 jours après l’apparition de ses symptômes, si ses symptômes sont terminés depuis au moins 24 heures et que la santé publique approuve son retour au travail. Un test pour déterminer sa capacité de retourner au travail n’est pas nécessaire.
  • Il est interdit aux employés qui présentent au moins un symptôme de la COVID-19 de travailler. Les encourager à se faire tester. Les personnes qui ont des symptômes et qui n’ont pas été testées pour la COVID-19, ne devraient pas travailler et devraient s’auto-isoler pendant 14 jours après le début de leurs symptômes et jusqu’à ce qu’ils n’en aient plus pendant au moins 24 heures (selon la période la plus longue).
  • En cas d’autres maladies, ou si un employé a reçu un test de la COVID-19 négatif, il ou elle ne devrait pas retourner au travail à moins d’être sans symptôme depuis au moins 24 heures.

Distanciation physique

  • Mettre en place des horaires de travail souples et échelonner les heures du dîner et des pauses pour réduire le nombre de personnel sur le lieu de travail et permettre au personnel de travailler de la maison quand c’est possible.
  • Calculer le nombre de clients autorisés sur les lieux pour faciliter le mouvement tout en maintenant une distance de deux mètres les uns des autres. Estimer 50 % de la capacité ou une personne par 10 mètres carrés (selon le moins élevé). À noter : cette exigence peut être actualisée ou modifiée selon les règlements provinciaux.
  • Ne pas permettre aux clients d’amener des invités avec eux (ceci inclut les enfants à moins qu’ils aient également un rendez-vous). Lorsque le client est un enfant, il ou elle peut être accompagné par un seul adulte.
  • Limiter les rendez-vous de clients pour permettre un espace adéquat afin de maintenir la distance physique entre les clients et le personnel.
  • Installer des enseignes sur la distanciation physique à toutes les entrées et près des caisses et des comptoirs de service, ainsi qu’à d’autres endroits bien à la vue.
  • Fournir des repères visuels, tels que du ruban adhésif et des autocollants, tous les deux mètres pour les clients qui font la queue pendant qu’ils attendent à l’extérieur. Les repères visuels peuvent aussi être utilisés à l’intérieur pour informer les clients de l’endroit où ils doivent se placer pour les interactions avec le personnel.
  • Enlever les meubles non essentiels pour faciliter le mouvement à des fins de distanciation physique.
  • Envisager l’installation de panneaux de plexiglas et autres barrières là où des contacts étroits entre le personnel et les clients sont inévitables (ex. à la réception) et entre les postes de travail.
  • Les salles d’attente sont interdites. Les clients sont avisés d’attendre à l’extérieur de l’établissement jusqu’à l’heure de leur rendez-vous.
  • Envisager de limiter les clients sans rendez-vous et de ne prendre que les clients sur rendez-vous pris soit par téléphone ou en ligne. Les clients sans rendez-vous devraient appeler de l’extérieur ou de leur voiture avant d’entrer dans l’établissement.
  • Décourager le personnel de se rassembler dans la salle à dîner/les aires communes; rappeler au personnel et aux clients de rester à deux mètres les uns des autres.

Hygiène des mains appropriée et étiquette respiratoire

  • Renseigner les employés sur le lavage des mains approprié et l’étiquette respiratoire.
  • Se laver souvent les mains à l’eau savonneuse pendant au moins 15 secondes, avant et après chaque client, et avant et après la manutention d’équipement de protection personnelle.
  • Tousser ou éternuer dans le creux du coude ou dans un mouchoir. Jeter immédiatement le mouchoir à la poubelle et se laver les mains.
  • Fournir un désinfectant pour les mains à base d’alcool (à une concentration d’alcool d’au moins 60 %) partout dans le lieu de travail et à l’entrée comme supplément au lavage des mains.
  • Veiller à ce que le personnel et les clients se lavent les mains avant d’entrer dans le lieu de travail.
  • Des serviettes de papier ou des serviettes à usage unique sont préférables pour se sécher les mains.
  • Veiller à ce qu’il y ait suffisamment de fournitures pour permettre une hygiène des mains appropriée (savon liquide, serviettes de papier, eau courante) et surveiller l’approvisionnement pendant la journée.

Équipement de protection individuelle (ÉPI)

Bien qu’il ne faudrait pas utiliser l’ÉPI comme première ligne de défense contre la propagation de la COVID-19, la nature du travail de services personnels peut rendre difficile de maintenir la distance physique. Ces interactions, ainsi que le besoin de toucher les surfaces et l’équipement de travail, peut augmenter la probabilité que le personnel et les clients viennent en contact avec le virus.

  • Le personnel devrait porter tout équipement de protection individuelle (ÉPI) approprié lorsque la distanciation physique est impossible de maintenir :
    • Veiller à ce que le personnel sache qu’il doit se laver les mains avant et après la manipulation de l’ÉPI.
    • L’ÉPI n’est efficace que s’il est utilisé correctement et qu’il convient à la situation. Veiller à ce que le personnel reçoive une formation appropriée sur l’ÉPI, qui inclut savoir ajuster le masque, l’utiliser, l’entretenir, le mettre et l’enlever, le nettoyer; et connaître les limitations de l’équipement selon les instructions du manufacturier.
    • Veiller à ce que le personnel connaisse l’importance des autres mesures de prévention et de contrôle des infections (PCI) telles que l’hygiène des mains et l’éloignement physique.
    • L’ÉPI ne doit jamais être partagé parmi les employés.
  • Masques: 
    • Il est obligatoire d'utiliser des masques ou couvre-visages (masques non médicaux en tissu) dans les espaces publics clos et lorsque la distanciation physique pour rester à deux mètres des collègues est difficile ou impossible.
    • Les clients doivent porter un masque (couvre-visage) sauf lorsqu’ils reçoivent untraitement sur une partie de leur visage qui serait couverte s’ils portaient un masque.
    • Le personnel devrait recevoir des instructions claires sur l’utilisation appropriée du masque, savoir comment et quand le mettre et l’enlever de façon sécuritaire.
  • Gants:
    • L’utilisation de gants jetables n’est pas un substitut à l’hygiène des mains appropriée.
    • Si un employé utilise des gants, il est important pour lui d’en mettre des nouveaux quand il change de tâche, après chaque client, ou plus souvent au besoin, et de ne pas se toucher le visage.
    • Quand les gants sont enlevés, des gants nouveaux sont utilisés à chaque fois. Se nettoyer les mains à l’eau savonneuse ou avec un désinfectant pour les mains avant de mettre et après d’enlever les gants.
  • Lunettes ou écran facial:
    • Si des lunettes ou un écran facial sont utilisés, ils devraient porter le nom de l’employé à qui ils sont assignés ainsi qu’être désinfectés de façon routinière.
    • Surveiller si les employés qui portent des lunettes ou un écran facial se touchent le visage plus souvent à cause de chaleur ou d’inconfort.

Augmentation du nettoyage et de la désinfection

  • Le nettoyage, la désinfection ou la stérilisation des articles doit se faire après chaque usage, tel qu’indiqué dans la réglementation sur les établissements de services personnels.
  • Augmenter la période de temps entre les rendez-vous afin d’exécuter un nettoyage en profondeur.
  • Veiller à ce que toutes les aires touchées fréquemment et tout l’équipement soit nettoyés et désinfectés en profondeur avant l’ouverture.
  • Enlever les revues et les articles mous ou poreux comme les coussins et les tapis qui sont difficiles à désinfecter.
  • Veiller à ce que les clients qui sont à la réception utilisent leur propre stylo ou désinfecter le stylo de l’établissement entre chaque usage.
  • Encourager les clients à payer par carte de crédit ou débit (paiement sans contact) ou avec transfert électronique par courriel; décourager le paiement en argent comptant.
  • Désinfecter l’appareil de paiement par débit/crédit après chaque usage.
  • Limiter le nombre de personnes qui se partagent l’équipement ou les outils. Dans la mesure du possible, assigner un ensemble d’outils à chaque employé pour son usage personnel seulement.
  • En plus du nettoyage routinier, les surfaces que touchent les mains souvent, doivent être nettoyées et désinfectées au moins deux fois par jour et lorsque visiblement salies. Une attention particulière doit être donnée aux surfaces telles que les poignées de porte, les boutons d’ascenseur, les interrupteurs de courant, les boutons de chasse d’eau, les comptoirs, les mains-courantes, les surfaces d’écran tactile, les postes de travail, les claviers, etc.
  • Si possible, utiliser des fournitures à usage unique jetables.
  • Les produits nettoyants et désinfectants du marché habituels sont efficaces contre la COVID-19. Cependant, veiller à ce qu’ils portent un numéro d'identification de médicament (DIN) ou un numéro de produit naturel (NPN) confirmant que l’usage de ces produits est autorisé au Canada.
  • Vérifier les dates d’expiration des produits et toujours suivre les instructions du manufacturier.
  • Il est possible de préparer des solutions chlorées à utiliser pour la désinfection si elles conviennent à la surface.
  • Laisser la surface mouillée de désinfectant pendant la période de contact appropriée, selon les instructions du manufacturier.
  • Veiller à ce que les articles à usage unique, incluant les masques et les gants, soient jetés immédiatement après l’usage pour réduire les risques de contamination. Les poubelles sans contact, munies d’un sac à déchets changé régulièrement, sont préférables.

Lessivage

  • Les serviettes et les linges souillés sont placés dans un bac à lessive doublé. Lessiver à l’eau chaude et au détergent dans une lessiveuse, au réglage le plus chaud. La sécheuse doit aussi être réglée à la chaleur la plus forte puisque la chaleur aide à tuer le virus.
  • Éviter de secouer et remuer les linges souillés – serviettes, draps, uniformes, linges à lessiver, etc.
  • Les paniers à lessive ou les sacs réutilisables doivent être désinfectés entre les utilisations et ne servir que pour lessiver les linges souillés.
  • Utiliser une cape propre pour chaque client et envisager l’utilisation d’une barrière jetable entre le client et leur peau. Nettoyer les capes entre les clients comme il faut le faire avec les serviettes.
  • Ne jamais utiliser une brosse pour le cou pour éliminer les cheveux détachés; utiliser au lieu une serviette propre.

Autres mesures

  • Installer dans un endroit bien à la vue, à chaque entrée publique de l’établissement, une enseigne sur le port du masque obligatoire. Un modèle d'enseigne est disponible sur le site Web du BSEO à www.bseo.ca/coronavirus.
  • Utiliser un filtre à haute efficacité contre les particules (HEPA) dans le système de ventilation. Augmenter l’admission d’air frais et ouvrir les portes et fenêtres quand c’est possible.

Les restrictions comprennent :

  • Les bar à oxygène, les bains de vapeur, les saunas et les bains publics restent fermés.
  • Les bains, les bains tourbillons, les piscines flottantes et les caissons de privation sensorielle sont fermés, sauf à des fins thérapeutiques prescrites ou administrées par un professionnel de la santé réglementé.
  • Les vestiaires et les douches dans les installations aquatiques sont disponibles au public pourvu que les exploitants aient la capacité de les assainir et de désinfecter les installations de façon adéquate.

À noter : Une entreprise peut ouvrir pour fournir d’autres services autorisés même si une activité interdite constitue son principal service.

Contenu emprunté des Services de sécurité et de prévention au travail

Ressources supplémentaires

Eastern Ontatio Health Unit / Bureau de santé de l'Ontario