Nouvelles


Possibilité d’algues bleues signalée dans la région du BSEO

2020-09-04

Le Bureau de santé de l’est de l’Ontario (BSEO) avise le public que des proliférations d’algues potentiellement toxiques (cyanobactéries), aussi appelées algues bleues, ont été signalées dans les lacs et rivières de la région. Le BSEO conseille aux personnes qui utilisent l’eau de surface à des fins récréatives ou de consommation de se familiariser avec ces algues qui peuvent être nocives afin de prendre des décisions avisées quand vient le temps d’éviter le contact avec l’eau.

Les algues bleues sont présentes naturellement partout dans le monde et se développent dans les eaux peu profondes, chaudes et tranquilles qui reçoivent beaucoup de soleil et qui sont riches en phosphore et en azote. Les déchets humains et animaux contenant ces agents chimiques peuvent contaminer l’eau et amplifier la prolifération des algues bleues.

Certaines espèces de cyanobactéries produisent des toxines qui sont nocives pour les humains et les animaux. Les toxines peuvent irriter la peau et causer la diarrhée et des vomissements quand elles sont ingérées. À des niveaux suffisamment élevés, incluant une exposition à long terme, les toxines peuvent endommager le foie et le système nerveux.

Le BSEO encourage les personnes qui utilisent les lacs et les rivières de surveiller les efflorescences d’algues. Une prolifération d’algues bleues denses donne un aspect « soupe aux pois » à l’eau qui peut sembler prendre des teintes de bleu, bleu-vert, jaune, brun ou rouge. Lorsqu’une efflorescence est très grande, les algues peuvent former des amas qui semblent solides. Une efflorescence nouvelle a souvent une odeur de pelouse fraîchement tondue; les efflorescences plus vieilles ont une odeur d’ordures en décomposition.

Si vous vivez près d’une efflorescence soupçonnée, détectée ou visible, suivez les mesures de précaution suivantes :

  • N’utilisez pas l’eau comme source d’eau potable, ni pour la préparation d’aliments, le bain ou la douche.
  • Ne permettez pas aux enfants, aux animaux de compagnie, ni au bétail de se baigner dans l’eau ni de la boire.
  • Si la peau entre en contact avec les algues, lavez-la à l’eau savonneuse ou rincez-la bien à l’eau propre pour nettoyer les algues.
  • Ne faites pas bouillir l’eau. L’ébullition n’élimine pas les toxines et peut au contraire en libérer plus dans l’eau.
  • Ne cuisinez pas avec l’eau parce que les aliments pourraient absorber les toxines pendant la cuisson.
  • Ne vous fiez pas aux systèmes de filtration des cruches d’eau puisqu’ils ne vous protègent pas des toxines.
  • Ne traitez pas l’eau avec un désinfectant comme l’eau de Javel. Cela peut ouvrir les cellules d’algues et libérer les toxines dans l’eau.
  • Évitez de manger du poisson pêché dans l’eau affectée.
  • Le foie, les reins ou les autres organes des poissons pêchés dans l’eau affectée ne doivent pas être consommés.

Pour obtenir des renseignements généraux sur les algues bleues, veuillez vous référer au site Web du ministère de l’Environnement, de la Protection de la nature et des Parcs à https://www.ontario.ca/fr/page/les-algues-bleues.

Eastern Ontatio Health Unit / Bureau de santé de l'Ontario