Eastern Ontatio Health Unit / Bureau de santé de l'Ontario

Grippe aviaire (H5N1)

L'influenza aviaire (IA) est une maladie causée par un virus qui infecte principalement la volaille domestique et les oiseaux sauvages tels que les oies, les canards et les oiseaux de rivage. Comme c’est le cas pour les humains, il y a une saison d'« influenza aviaire » chaque année, et certaines formes d'« influenza aviaire » sont pires que d'autres. L'influenza aviaire H5N1 hautement pathogène (IAHP) est une souche qui tue à la fois les oiseaux sauvages et les volailles commerciales.

Faible risque de transmission aux humains

Étant donné que le risque de transmission de l’influenza aviaire A (H5N1) à l'homme est faible, le ministère de la Santé recommande aux personnes qui vivent ou travaillent dans une ferme d’entreprendre une surveillance active si elles présentent des symptômes et que les personnes sans symptôme en surveillent l’apparition elles-mêmes.

Les symptômes humains de l’influenza aviaire A (H5N1)

Les symptômes humains de l’H5N1 peuvent aller de très légers à graves. Les signes les plus courants sont les suivants :

  • Fièvre
  • Toux
  • Maux de gorge
  • Nez qui coule ou nez bouché
  • Douleurs musculaires ou corporelles
  • Maux de tête
  • Fatigue ou lassitude
  • Conjonctivite (yeux rouges)
  • Essoufflement ou difficulté à respirer

Plus rarement, des diarrhées, des nausées, des vomissements ou des convulsions peuvent survenir. La diarrhée est plus fréquente avec l'influenza aviaire qu'avec la grippe due à des virus humains.

Si vous avez été en contact avec des oiseaux au cours des 14 derniers jours (surtout les oiseaux malades ou morts) et que vous n'avez pas porté d'équipement de protection individuelle, il est important de prévenir votre médecin si vous présentez l'un de ces signes. Il existe des tests spécifiques pour détecter l'influenza aviaire chez l'être humain. Si vous n'avez pas accès à un médecin, veuillez appeler ConnexionSanté Ontario au 811.

Comment puis-je me protéger de l’influenza aviaire?

Bien que le risque d'infection humaine par les virus de l'influenza aviaire reste faible, les personnes doivent être prudentes lorsqu'elles manipulent des oiseaux sauvages. En règle générale, les membres du public doivent éviter de manipuler des oiseaux sauvages vivants ou morts. Si le contact avec les oiseaux sauvages est inévitable, portez des gants ou utilisez un sac en plastique doublé et évitez tout contact avec le sang, les fluides corporels et les excréments. Vous devriez ensuite vous laver les mains avec du savon et de l'eau chaude.

Le mode exact de transmission des oiseaux à l'être humain est inconnu, mais la plupart des cas humains d'influenza aviaire sont dus à un contact direct avec des volailles infectées ou leurs excréments.

Il est peu probable que la grippe aviaire soit contractée par la consommation d'œufs ou de volaille insuffisamment cuits, mais des mesures de sécurité alimentaire doivent toujours être prises lors de la manipulation de volaille et de produits d’œufs. Veillez à vous laver les mains avant et après avoir manipulé des aliments, à séparer les produits pour éviter la contamination croisée, à nettoyer et désinfecter toutes les surfaces et à bien cuire les produits de volaille.

Que devrais-je faire si mes volailles de basse-cour sont malades ou mourantes?

Si vous pensez que vos volailles malades ou mourantes peuvent avoir l'influenza aviaire, veuillez joindre votre vétérinaire ou votre bureau local de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (consultez la liste des bureaux ici), ou par courriel à l'adresse cfia.ontsurveillanceanddiagnostics-survetdiagnostiques.acia@inspection.gc.ca.

Que devrais-je faire si je trouve un oiseau sauvage mort dans mon jardin ou dans un parc?

Veuillez communiquer avec le Centre canadien coopératif de la santé de la faune en composant le 1 866-673-4781 pour signaler la découverte d'oiseaux sauvages malades ou morts. Si on détermine que l'échantillon est approprié pour l'analyse, on vous conseillera sur la manière de collecter et de stocker les oiseaux en toute sécurité et vous fournira un conteneur d'expédition prépayé pour la soumission.

Si les oiseaux morts ne sont pas collectés par les autorités, évitez de les manipuler ou éliminez-les de façon sécuritaire.

Pour en savoir plus

Pour de plus amples renseignements sur l’influenza aviaire et les moyens de prévenir sa propagation parmi les oiseaux et les humains, consultez le document du ministère de la Santé intitulé Influenza aviaire H5N1 hautement pathogène.