Nouvelles


La quarantaine au Centre Nav – pas de risque pour le public

2020-02-17

Le gouvernement fédéral a annoncé samedi qu’une installation spéciale sur le campus de Cornwall du Centre Nav Canada deviendra sous peu, par mesure de précaution, le site de quarantaine des passagers canadiens à bord du paquebot de croisière Diamond Princess présentement amarré au Japon. Le gouvernement nolisera un vol en partance du Japon afin de rapatrier les Canadiens qui sont déjà en quarantaine depuis près de deux semaines à la suite de l’épidémie en Chine de COVID-19.

« Ce qui circule dans les nouvelles sont source de préoccupations pour nous tous. On peut comprendre les inquiétudes des gens concernant l’introduction potentielle du virus dans notre communauté, mais des mesures sont en place pour protéger la santé et la sécurité des résidents de Cornwall et de la région ainsi que celles des Canadiens qui sont rapatriés », déclare Dr Paul Roumeliotis, Médecin hygiéniste du Bureau de santé de l’est de l’Ontario (BSEO). Il poursuit en disant que toutes les personnes en quarantaine subiront un dépistage des symptômes de la COVID-19 avant de monter dans l’appareil au Japon. Les passagers qui font de la fièvre ou qui présentent des symptômes respiratoires resteront au Japon où ils recevront des soins médicaux. Seules les personnes qui ne présentent aucun signe de fièvre ou de symptômes respiratoires pourront monter à bord du vol nolisé pour le retour au Canada.

Dès leur arrivée au pays, les passagers du vol feront l’objet d’un triage et seront examinés de nouveau à la BFC Trenton. Les personnes asymptomatiques lors de ce dépistage seront alors transportées au campus du Centre Nav à Cornwall où elles seront examinées à nouveau. Ces personnes passeront alors deux semaines supplémentaires en quarantaine par mesure de précaution dans une installation spéciale, isolée du Centre. Elles seront examinées chaque jour pendant la période de quarantaine pour détecter tout symptôme.

L’installation de quarantaine est isolée du reste du campus du Centre Nav

Le site de quarantaine au Centre Nav consiste en une installation isolée munie d’un système de ventilation autonome. Le site est séparé du reste de la section publique du Centre Nav et n’est accessible que par une passerelle intérieure ou un tunnel souterrain qui sont fermés au public. Une clinique médicale sera montée sur les lieux pour dispenser des services médicaux et sociaux. Les invités ou visiteurs au campus principal du Centre Nav ne seront pas touchés par la quarantaine, ainsi qu’ils ne courent aucun risque puisqu’il n’y aura pas d’accès ni aux sujets ni au site de la quarantaine.

Dimanche, le BSEO a procédé à une inspection des installations de quarantaine. « Nous sommes satisfaits que les mesures de précaution contre la propagation de l’infection et les procédures de mise en quarantaine vont répondre aux besoins des personnes en quarantaine tout en assurant que le public reste en sécurité », a indiqué Dr Roumeliotis à la suite de l’inspection.

Un faible risque de personnes malades

Le risque que les personnes en quarantaine tombent malades est faible, étant donné leur longue période d’isolement accompagnée des examens médicaux à répétition. Cependant, à titre de précaution, le BSEO collabore avec les SMU locaux, les hôpitaux et les autres partenaires à la planification de transport sécuritaire et de soins médicaux advenant qu’un patient ait besoin d’être hospitalisé. « Nous sommes bien préparés à prendre en charge tous besoins médicaux de façon sécuritaire », assure Dr Roumeliotis.

Pour en savoir plus sur la COVID-19, consultez www.Ontario.ca/coronavirus, www.Canada.ca/coronavirus ou www.EOHU.ca/coronavirus. Les voyageurs devraient consulter la page Conseils aux voyageurs et avertissements du site Web du gouvernement du Canada, à https://voyage.gc.ca/ pour prendre connaissance des avis de santé et des précautions recommandées spécifiquement pour votre destination.

Eastern Ontatio Health Unit / Bureau de santé de l'Ontario