Nouvelles


Le BSEO met en garde contre le nombre accru de surdoses dans Cornwall

2020-06-05

Le Bureau de santé de l’est de l’Ontario (BSEO) avise les résidents des nombreux rapports reçus de surdoses liées aux drogues illicites survenues dans Cornwall et les environs. Bon nombre de ces surdoses semblent être liées à la drogue appelée « héroïne mauve », « Purple » ou « Purp ». Cependant, ces rapports indiquent qu’un nombre croissant des surdoses sont associées à la présence de différentes autres drogues ainsi qu’au mélange de drogues et d’alcool.

Des tests faits sur des échantillons d’héroïne mauve anciennement trouvés dans la région avaient détecté la présence de fentanyl et de ses analogues. Le fentanyl et ses analogues peuvent s’avérer très toxiques, surtout lorsqu’ils sont pris sans la supervision d’un professionnel de la santé.

Bien que le fentanyl d’ordonnance soit un antidouleur produit par l’industrie pharmaceutique, le fentanyl illicite n’est pas un produit pharmaceutique et ne respecte pas les directives de qualité; ce qui augmente les risques de surdose accidentelle.

« Les gens qui consomment les drogues de rue ou les médicaments contrefaits dans notre région ne se rendent peut-être même pas compte que leurs drogues peuvent avoir été « coupées » avec des substances parfois mortelles en très petite quantité », prévient Dr Paul Roumeliotis, Médecin hygiéniste. Il ajoute que c’est très dangereux d’expérimenter avec les drogues de rue par les temps qui courent. « Comme toujours, l’option la plus sûre est de ne pas consommer du tout, ni les drogues de rue ni les médicaments contrefaits. N’utilisez que les médicaments qui vous ont été prescrits par votre fournisseur de soins de santé et dispensés par une pharmacie. »

Des mesures à ne pas oublier lorsque vous utilisez des drogues de rue
Le BSEO incite à la prudence les personnes qui continuent de consommer les drogues de rue. Ces usagers peuvent diminuer leurs risques en s’assurant de ne pas être seuls pour consommer, de consommer seulement si de l’aide est disponible, de ne pas mélanger leurs drogues, de prendre d’abord une petite dose de la drogue pour voir son effet avant d’en reprendre plus, et de se procurer une trousse de naloxone gratuite qui peut renverser les effets d’une surdose d’opioïdes. Pour en savoir plus sur les trousses de prévention de surdose de naloxone et savoir où les trouver, consultez la page sur le fentanyl du site Web du BSEO à www.BSEO.ca, ou visitez www.ontario.ca/naloxone. Vous pouvez aussi appeler le BSEO au 613-933-1375 ou 1 800 267-7120.

Il est extrêmement important de contacter le 911 si vous êtes témoins d’une surdose. Il se peut fort bien qu’une trousse de naloxone ne soit pas assez pour renverser les effets fatals de ces opioïdes toxiques. De plus, la Loi sur les bons samaritains secourant les victimes de surdose offre une certaine protection juridique aux personnes nécessitant une aide d’urgence en cas de surdose.

Dans le cadre de son mandat de santé publique, le BSEO surveille la situation locale en matière d’opioïdes et autres drogues dans la région, en collaboration avec quelques partenaires communautaires.
 

Eastern Ontatio Health Unit / Bureau de santé de l'Ontario