Nouvelles


Le BSEO émet un nouvel Ordre adressé aux propriétaires et exploitants des salles de banquet, établissements de restauration, installations sportives et récréatives, et services de soins personnels (MIS À JOUR le 24 octobre 2020)

2020-10-24

Se fondant sur un nombre croissant de cas de COVID-19 partout dans la région du BSEO, le Bureau de santé de l’est de l’Ontario (BSEO) a émis un nouvel Ordre adressé aux propriétaires et exploitants des salles de banquet, des établissements de restauration, des services de soins personnels, et des installations intérieures utilisées pour les activités de conditionnement physique dans l’ensemble des Comtés unis de Stormont, Dundas et Glengarry, des Comtés unis de Prescott-Russell, et de la ville de Cornwall.

L’Ordre en vertu de l’Article 22 de la Loi sur la protection et la promotion de la santé (LPPS), entre en vigueur à 23h59 le 25 octobre pour une période de 28 jours, notamment jusqu’au 22 novembre à 23h59. Dans le cadre de cet Ordre, de nouvelles mesures sont instaurées pour que les propriétaires et les exploitants de ces types d’établissement puissent continuer leurs opérations, tout en veillant à la sécurité de leur personnel et leurs clients.

« Je ne veux surtout pas que les entreprises et les commerces de notre communauté aient à fermer leurs portes encore comme au printemps dernier », dit le Dr Paul Roumeliotis, Médecin hygiéniste du BSEO. « Avec la mise en place de ces nouvelles mesures, j’espère que nous pourrons freiner le nombre croissant d’infections et prévenir une autre fermeture qui nuirait à notre économie locale. »

Mesures pour les propriétaires et exploitants de salles de banquet et d’établissements de restauration

Le nouvel Ordre met en place de nombreuses mesures pour réduire les risques que les personnes infectées de la COVID-19 propagent le virus à d’autres, incluant une limite de six au nombre de personnes qui peuvent s’asseoir à chaque table. De plus, le nombre total des clients dans les sections intérieures et extérieures d’un établissement de restauration ne doit pas dépasser 100.

Les clients qui font la queue en attendant d’entrer dans l’établissement doivent porter un masque ou maintenir une distance de deux mètres entre eux et les autres personnes à l’extérieur de leur ménage. Les établissements doivent aussi procéder au dépistage de la COVID de chaque client et noter leur nom et leurs coordonnées, qu’ils soient assis pour prendre leur repas à l’intérieur ou à l’extérieur.

Mesures pour les propriétaires et exploitants d’installations intérieures utilisées pour les activités de conditionnement physique

Le nouvel Ordre s’adresse aux propriétaires et exploitants d’installations intérieures utilisées pour les activités de conditionnement physique, incluant les gymnases, les clubs de santé, les centres communautaires, les installations polyvalentes, les studios d’exercice, de yoga et de danse, les dojos d'arts martiaux, et les autres installations de conditionnement physique intérieures.

L’Ordre stipule que le nombre total des membres du public autorisés à participer à chaque cours de conditionnement physique, d’exercice ou de danse dans l’installation ne peut dépasser 10 personnes, à l'exclusion des instructeurs/entraîneurs/coachs, et chaque cours doit avoir lieu dans une salle distincte. Le nombre total des membres du public autorisés à se trouver au même moment à l’intérieur de l’installation dans des endroits où se trouvent des poids ou des appareils d’exercice ne peut pas dépasser 50 personnes.

Toute personne qui entre ou utilise une installation intérieure doit se tenir à une distance de deux mètres des autres personnes et porter un masque, à moins qu’elle s’active à de l’exercice intense. Comme c’est le cas des établissements de restauration, les clients qui font la queue en attendant d’entrer dans l’établissement doivent porter un masque ou maintenir une distance de deux mètres entre eux et ceux qui sont à l’extérieur de leur ménage. Les exploitants doivent aussi procéder à un dépistage de la COVID pour chaque client et noter son nom et ses coordonnées. L’Ordre stipule également que les bains à vapeur, les saunas, les bains à remous ou les bains publics doivent fermer.

Mesures pour les propriétaires et exploitants des services de soins personnels

Le nouvel Ordre met en place des mesures pour les propriétaires et exploitants d’entreprises qui offrent des services de soins personnels, incluant les salons de coiffure et les barbiers, les salons de manucure et pédicure, les services d’esthétique et de perçage, les salons de bronzage, les spas et les studios de tatouage.

Tout comme pour les autres types d’établissement, les clients qui font la queue en attendant d’entrer dans l’établissement doivent porter un masque ou maintenir une distance de deux mètres entre eux et les autres personnes à l’extérieur de leur ménage. Les établissements doivent aussi procéder au dépistage de la COVID de chaque client et noter leur nom et leurs coordonnées.

Les mesures mentionnées ci-dessus présentent les principaux points des exigences de l’Ordre le plus récent. Pour la liste complète des mesures que doivent mettre en place les propriétaires et exploitants de salles de banquet, d’établissements de restauration, d’installations sportives et récréatives, et de services de soins personnels, consultez le document officiel sur le site Web du BSEO.

Pour en savoir plus sur la COVID-19, consultez BSEO.ca/coronavirus et le site Web de la province à Ontario.ca/coronavirus.

Eastern Ontatio Health Unit / Bureau de santé de l'Ontario