Protocoles pour la prise en charge des effets négatifs sur la qualité de l'eau

Des exemples d’incidents ayant des effets négatifs sur la qualité de l’eau

  • Résultats d’analyse bactériologique insatisfaisants (ex. présence d’E. coli)
  • Désinfection inadéquate (ex. temps de contact insuffisant, faible quantité de chlore)
  • Maintenance ou réparation du système de distribution d’eau (ex. rupture d’une conduite principale)
  • Intégrité du réseau d’approvisionnement d’eau compromise en raison d’une catastrophe
  • Flambée de maladies transmises par l’eau dans la communauté

Dépendant de la sévérité de l’incident, des restrictions sur l’utilisation de l’eau (avis concernant l’eau potable) peuvent être imposées aux clients touchés. Un avis concernant l’eau potable peut être émis par l’une ou l’autre des autorités suivantes :

  • Propriétaire ou exploitant d’un réseau d’eau potable (municipal ou non municipal)
  • Bureau de santé de l’est de l’Ontario

Cependant, le propriétaire du réseau d’eau potable est responsable d’aviser tous ses utilisateurs, y compris les autres communautés qui sont touchées par l’approvisionnement d’eau potable touché. Indépendamment de l’entité qui prend la décision d’émettre un avis, celui-ci ne peut être levé que par le Bureau de santé de l’est de l’Ontario, ou avec son autorisation.

Mesures à prendre suite à un incident ayant des effets négatifs sur la qualité de l’eau

Il y a trois types d’avis concernant l’eau potable. Dépendant du problème qui affecte l’approvisionnement d’eau, l’un des avis suivants peut être émis :

  • Avis d’ébullition de l’eau
  • Avis de ne pas consommer l’eau
  • Avis de non-utilisation de l’eau

Avis d’ébullition de l’eau

Un avis d’ébullition de l’eau est émis quand les autorités soupçonnent ou ont confirmé la présence de pathogènes dangereux dans l’approvisionnement d’eau potable (ex. E. coli). L’eau doit être amenée à gros bouillons pendant au moins une minute avant d’être utilisée ou consommée.

Avis de ne pas consommer l’eau

Un avis de ne pas consommer l’eau est émis quand les autorités soupçonnent ou ont confirmé la présence dans l’approvisionnement d’eau potable d’un contaminant chimique à un niveau qui pourrait présenter des risques pour la santé si consommé (ex. hydrocarbures). L’eau peut être utilisée à d’autres fins, selon les indications (douche ou lessive), mais ne doit pas être consommée ou utilisée pour la préparation d’aliments. Faire bouillir l’eau ne rend pas l’eau sécuritaire puisque les contaminants chimiques ne sont pas éliminés.

Avis de non-utilisation de l’eau

Un avis de non-utilisation de l’eau est émis lorsque les autorités soupçonnent ou ont confirmé la présence de produits chimiques ou radiologiques dans l’approvisionnement d’eau potable (ex. infiltration de substances dans l’approvisionnement d’eau suite à un accident industriel). L’eau ne doit, en aucun cas, être utilisée et le contact avec la peau doit être évité.

Responsabilités

La responsabilité d’assurer la sécurité de l’approvisionnement d’eau potable est partagée entre le propriétaire du réseau d’eau, l'exploitant du réseau d’eau potable, le Bureau de santé de l’est de l’Ontario (BSEO) et le ministère de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique (Ministère).

Propriétaire du système d’eau potable

Le propriétaire d’un réseau d’eau potable, ou l’exploitant désigné, est chargé des opérations quotidiennes des installations d’assainissement. Le propriétaire :

  • S’assure que le réseau d’eau est exploité de façon conforme aux protocoles, directives et législation en vigueur afin d’approvisionner en eau potable sécuritaire tous les utilisateurs
  • Avise les utilisateurs d’eau, le BSEO et le Ministère dès qu’il est au courant d’un problème qui peut nuire à la salubrité de l’eau potable
  • Émet un avis concernant l’eau potable lorsque l’approvisionnement d’eau ou une source d’approvisionnement d’eau est ou est soupçonnée d’être contaminée
  • Informe les utilisateurs dès que possible quand un avis concernant l’eau potable est émis ou levé
  • Tient les utilisateurs touchés régulièrement informés à la suite de l’avis initial et jusqu’à ce qu’il soit levé

Bureau de santé de l’est de l’Ontario

Le BSEO :

  • Reçoit l’information relative aux situations susceptibles d’influer sur la qualité de l’eau potable et répond tel que requis
  • S’assure que des mesures adéquates sont prises pour protéger les utilisateurs du réseau d’eau potable
  • Émet un avis de restriction d’utilisation de l’eau potable lorsqu’une source d’approvisionnement d’eau est ou est soupçonnée d’être contaminée
  • Lève les avis de restriction concernant l’eau potable quand les conditions redeviennent normales et que l’eau est apte à l’utilisation et la consommation

Ministère de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique

Le Ministère :

  • Réglemente et émet les permis, les licences et les autorisations de construire et exploiter les réseaux d’eau potable municipaux
  • Surveille et s’assure que les infrastructures et les procédures opérationnelles des installations d’eau sont suffisantes pour l’approvisionnement d’eau saine
  • Inspecte chaque année tous les réseaux d’eau potable municipaux et procède à l’inspection du risque des réseaux d’eau potable municipaux et à l’évaluation de la conformité à la Loi sur la salubrité de l’eau potable (LSEP)
  • Répond aux incidents ayant des effets négatifs et aux urgences qui présentent des risques élevés pour la qualité de l’eau potable afin d’assurer que des mesures appropriées sont prises pour que les réseaux d’eau potable réglementés fournissent un approvisionnement d’eau salubre
  • Collabore avec d’autres organismes réglementaires lors d’avis concernant l’eau potable
Eastern Ontatio Health Unit / Bureau de santé de l'Ontario